Article : C’est la rentrée…. Qu’en est-il des poux ?

C’est la rentrée…. Qu’en est-il des poux ?

Partager sur FaceBook
Isabelle JAMIN / Théme : Actualités
Plublié le Ven. 05 Sep. 2014 à 16:11
 

Petits insectes de 2 à 4 mm, de couleur grisâtre, ils sont célèbres pour les démangeaisons qu’ils occasionnent. Peut-on s’en débarrasser sans polluer ni son corps ni sa maison ?

Les poux sont des parasites. Ils se nourrissent de sang humain ;  ils ne peuvent donc pas être les hôtes de nos animaux familiers. Ils ne volent pas et ne sautent pas. Pour arriver à votre tête, ou à celle de vos enfants, ils passent d’une chevelure à l’autre, en s’accrochant à un nouveau cheveu à leur portée. Il est rare que ce soit les bonnets, écharpes et autre col de manteau qui soient responsable de l’arrivée de ces hôtes indésirables.

Quand ils se nourrissent, ils piquent le cuir chevelu, et ce sont ces piqûres qui peuvent démanger. Pour autant, certaines personnes ne sont pas sensibles à la salive du pou et ne ressentent aucune gêne. Par ailleurs, toute démangeaison de la tête n’est pas due aux poux !

Pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une pédiculose, autre nom donné aux lésions cutanées dues aux poux, pas d’autre moyen que de s’équiper d’un peigne aux dents très serrées, de se placer sous une bonne lumière, et de passer le peigne  mèche par mèche dans  l’ensemble de la chevelure pour ne rater aucune des « petites bêtes », qui peuvent fort bien être peu nombreuses dans un premier temps. Le peigne sera plus facile à passer sur les cheveux mouillés.

La surveillance implique une inspection régulière, notamment en période de rentrés scolaire, période où les poux sont souvent présents dans les écoles. Cette surveillance est à renouveler toutes les semaines, voire tous les jours si des poux sont signalés. Ce sera également le cas après traitement, les œufs des poux, appelées lentes, mettant 7 à 12 jours pour éclore. 

Que faire pour éviter les poux ou s’en débarrasser ?

Les poux peuvent coloniser la tête de toute personne ; ce n’est pas une question d’hygiène. Même s’ils sont plus souvent présents sur nos chères « têtes blondes », ils peuvent fort bien passer de celles-ci à celles de leurs parents ou de toute autre adulte qui aurait suffisamment approché leur chevelure de la leur.
Il est plus facile pour les poux de s’accrocher à un cheveu long, donc, attacher les cheveux peut s’avérer utile.

Prévenir et/ou traiter

Les traitements chimiques ont perdu de leur efficacité par suite du développement de résistances des poux vis-à-vis de ceux-ci. Il faut donc trouver d’autres biais.

  • Les poux sont capables de fermer leurs orifices respiratoires en présence d’eau. Il est donc inutile de vouloir les noyer.
  • Par contre, ces mêmes orifices peuvent être bouchés par des substrats huileux, si l’huile est suffisamment fine, comme celle de coco par exemple (l’huile d’olive n’est pas efficace).  Ces huiles seront encore plus efficaces en les mêlant à des huiles essentielles telles que celles de lavandin super ou de lavande vraie.
  • Les huiles essentielle :
    • Le lavandin super (Lavandula burnatii) comme la lavande vraie (Lavandula angustifolia) ne présente pas de danger chez les enfants. On peut en placer quelques gouttes pures sur le cuir chevelu (1 à 2 gouttes derrière les oreilles, sur la nuque et un peu partout sur la tête), une fois par semaine en prévention, tous les matins en cas d’infestation.
      On peut également en mélanger 10 gouttes avec une cuillère à soupe de shampoing.
    • Si la présence de poux persiste, on peut ajouter à la lavande, de l’huile essentielle de  géranium (Pelargonium asperum), de romarin (Rosmarinus officinalis cineoliferum, contre indiquée pour les femmes enceintes et les bébés) et d’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata). Mélanger à parts égales les huiles et appliquer du bout des doigts sur le cuir chevelu. Pour les plus jeunes enfants et les cuirs chevelus très sensibles, ajouter à ce mélange une huile végétale ou un shampoing doux.
    • Pour les adultes, si la pédiculose est persistante, on peut ajouter également les huiles essentielles de genièvre (Juniperus communis) et de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum). (Attention cette dernière est contre indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux épileptiques et en cas de cancer hormonal).
  • Le bois de cassia
    Originaire des régions tropicales d’Amérique et des Antilles, son écorce est un excellent parasiticide. On l’utilise en décoction (40 g par litre) : laisser bouillir ¼ d’heure, puis attendre ½ heure avant de filtrer. Vous pouvez utiliser cette solution pour rincer les cheveux après le shampoing.

Les applications seront à renouveler jusqu’à disparition complète des poux et des lentes.

S’il est utile, voire indispensable de traiter toute la famille ou personne ayant été en contact avec le « porteur » de poux, ceux-ci ne survivant pas sans leur nourriture (le sang), il n’est donc pas la peine de passer toute la literie et la garde-robe aux insecticides. Outre le fait d’être coûteux et long, les insecticides chimiques sont polluants et toxiques pour l’organisme.

Bonne rentrée et gardez l’œil ouvert !

Partager sur FaceBook

5 derniers articles

  • Déterminante Santé

    Article intéressant paru sur internet et qui interroge la pertinence de la toute puissance du médecin. J'apprécie la simplicité de l'argumentaire (la plupart du temps...) et je me dis qu'il y a moyen de travailler en bonne intelligence avec les médecins, en amont ou en complément de leur travail.

    Découvrir : Déterminante Santé
  • Les usages méconnus de l'eau (1) : les usages externes

    L'usage de l'eau pour faire de la santé est trop souvent relié à l'usage de la boisson ou à celle des cures thermales. En fait, ses usages sont multiples, simples et peu coûteux.

    Découvrir : Les usages méconnus de l'eau (1) : les usages...
  • Comprendre le cancer

    Le cancer est une maladie malheureusement de plus en plus courante. Elle n'est pas pour autant une fatalité, et bien des éléments de notre hygiène de vie sont des facteurs aggravants sur lesquels il est possible d'agir.

    Découvrir : Comprendre le cancer
  • Objectif Bien Être - Edition 2016 - 2017

    7 Ateliers : relaxation, exercice physiques, beauté pour s'accorder du temps à soi et cultiver son bien être au quotidien

    Découvrir : Objectif Bien Être - Edition 2016 - 2017
  • La cure détox de printemps

    De plus en plus de personnes savent qu'au printemps, c'est le moment de faire une cure de détox. Mais au fait, pourquoi? A quoi cela peut-il bien servir? Et comment procéder?

    Découvrir : La cure détox de printemps

Dans le même thème

Isabelle JAMIN

Praticienne de Santé - Naturopathe
Accompagnante Psycho-Emotionnelle

Logo Naturabelle Naturabelle

Informations

Téléphone
06 64 87 29 90
 

Cabinet de consultation

Adresse
64 rue Jean Bernard
55000 BAR LE DUC
Meuse
Marne
Haute-Marne
Meurthe-et-Moselle

Plan - Accès

 
© Isabelle Jamin - Naturabelle - Naturopathe-iridologue ISUPNAT (Institut Supérieur de Naturopathie Paris) - Accompagnante Psycho-Emotionnelle et Développement Personnel (Qui je suis... / Mon parcours). Experte en nutrition, gestion de stress, hygiène de vie (vie personnelle et qualité de vie au travail), formée en micro-nutrition. Techniques de massage et relaxation.
Spécialisée dans la préparation, le suivi et la récupération sportive.
Conférencière grand public, entreprises et associations sportives. Rédactrice de contenus Internet pour des organismes professionnels de santé.
Cabinet facilement accessible depuis Bar-le-duc, Verdun, Commercy, Saint-Mihiel, Ligny-en-Barrois, Clermont-en-Argonne, Revigny-sur-Ornain, Sainte-Ménehould, Vitry-le-François, Saint-Dizier et Joinville