Article : Le sucre: un poison nommé plaisir

Le sucre: un poison nommé plaisir

Partager sur FaceBook
Isabelle JAMIN / Théme : Naturopathie
Plublié le Mar. 10 Fév. 2015 à 17:07
Mis à jour le : Lun. 16 Fév. 2015 à 13:45
 

Les sources de sucres: fruits, légumes, céréales...

Les glucides sont des molécules. Certaines sont de petite taille et ne nécessite que peu ou pas de digestion. C'est le cas du fructose des fruits, du lévulose du miel ou du lactose du lait.
D'autres sont nettement plus grosses et vont être découpées lors de leur passage dans l'appareil digestif pour être transformées en glucose. C'est ce qui a aboutit à une classification entre sucres simples et sucres lents qui n'a en fait aucune légitimité en ce qui concerne la réaction physiologique du corps à l'ingestion de ces différents sucres.

Les végétaux synthétisent de nombreux sucres. Si le sucrose de la canne à sucre ou de la betterave est un sucre simple, d'autres sont beaucoup plus complexes, comme la cellulose ou les amidons. La cellulose n'est d'ailleurs pas digérée par notre corps. L'amidon se retrouve dans des graines (blé, riz, maîs et autres céréales), des tubercules, racines et bulbes qui constituent les réserves des plantes. C'est ainsi que la pomme de terre, la carotte, les oignons... sont source de sucres complexes.

La problématique des sucres industriels

Consommés à l'état brut, les végétaux délivrent leurs sucres avec des fibres, des vitamines  et des minéraux, par exemple le chrome nécessaire au métabolisme normal des sucres.

Lorsqu'on laisse aux céréales l'enveloppe qui entoure les grains (le son) on obtient des céréales complètes. Oter cette pellicule consiste en un raffinage. Celui-ci est plus ou moins poussé et permet une classifcation en produits demi-complets ou raffinés, c'est-à-dire blancs. Cette blancheur est obtenue par une suite d'opérations mécaniques, thermiques et chimiques. On comprend alors que les produits raffinés sont dépourvus de quasiment tous les éléments de la graine ou du tubercule, à l'exception de l'amidon ou du sucrose pour le sucre de table.

L'absence des oligo-éléments essentiels va alors entrainer des perturbations des métabolismes, celui du sucre mais aussi des protéines et des graisses, pouvant aboutir à des troubles fonctionnels.

Cas de la dérégulation de la glycémie

De façon normale, la glycémie (quantité de glucose dans le sang) augmente après un repas et provoque une libération d'insuline. Cette hormone pancréatique permet l'entrée du glucose dans les cellules, la quantité d'insuline délivrée dépendant de la digestion plus ou moins rapide des glucides ingérés. Si la glycémie s'élève fortement, un pic d'insulinémie survient provoquant une hypoglycémie réactionnelle. La capacité à provoquer un pic de glycémie plus ou moins élevé pour un aliment est appelé Indice Glycémique. Cet indice varie en fonction de l'aliment (et n'est pas en lien direct avec la notion de sucre simple ou complexe), de sa cuisson, mais aussi de la quantité de fibres, de protéines et de matières grasses qui lui sont associées.

L'hypoglycémie qui suit un pic de glycémie peut provoquer des malaises et des perturbations fonctionnelles, elle est bien sur à proscrire. Il faut pour cela éviter les pics d'insuline violents et partant, les hyperglycémies rapides. Or, les aliments raffinés sont source de ces pics. C'est le cas du sucre blanc ou de la farine blanche (type 55 ou 65, celle qui sert aussi à faire le pain blanc ou les gâteaux). Par contre, les fibres présentes dans les végétaux, y compris les céréales non raffinées, évitent une sécrétion brutale de l'insuline.

Les conséquences d'une consommation excessive de sucre 

  • Le sucre est un élément qui a la propriété de fermenter. Ingérer beaucoup de sucre entraine donc beaucoup de fermentation, dans l'estomac et/ou dans les intestins, avec dégagement de gaz (ballonnements, flatulences, ventre gonflé et douloureux...).
  • Les bactéries se nourrissent de sucre, et sont source d'infections à répétition, pas seulement les caries, et provoquent une fatigue immunitaire.
  • Si la quantité de sucre délivrée est supérieure aux besoins, le corps transforme l'excédent en graisse qu"il stocke.
  • Le sucre est un élément qui irrite les tissus et donc enflamme. L'inflammation des tissus est également source de fatigue immunitaire, mais aussi de douleurs.
  • L'organisme a besoin de beaucoup d'eau pour assimiler le sucre abondant.
  • Des déficits en oligoéléments tels que le magnésium, le calcium, le potassium, le zinc, le chrome...éléments fournis par les végétaux mais cruellement absents des produits raffinés.
  • L'addiction au sucre:" le sucre appelle le sucre".

Les sucres à éviter

Tous les sucres industriels, sans valeur nutritive. Ils sont raffinés et "vides" de minéraux, ou ils sont artificiels, cas des édulcorants. On les trouve aussi bien dans les gâteaux, pain de mie, plats préparés, sauces... Les édulcorants: que ce soit des polyols, du cyclamate ou de l'aspartame, leur ingestion régulière, voire exclusive dans les produits dits "allégés" ou "light", influe sur le pancréas qui risque de ne plus agir de façon optimale en cas d'ingestion de sucre.

Consommer du sucre et rester en santé.

Si on veut éviter de fatiguer le pancréas, avec la possibiité de déclencher un diabète, de se déminéraliser, de prendre du poids... il est conseillé de privilégier les aliments à Indice Glycémique moyens (entre 40 et 60) ou faibles (inférieur ) 40) et d'éviter ceux dont la valeur dépasse les 60. Par ailleurs, l'apport suffisant de fibres permet de maintenir un indice glycémique bas.

Alors, faites-vous plaisir et invitez à votre table des  céréales demi-complètes ou complètes, sucrez avec modération vos desserts avec du rapadura, du miel ou du sirop d'érable... Du plaisir oui! mais tout en penant soin de sa santé!

 

Partager sur FaceBook

5 derniers articles

  • Objectif Bien-Être 2017 - 2018

    7 Ateliers : relaxation, exercice physiques, beauté pour s'accorder du temps à soi et cultiver son bien être au quotidien.
    Le thème de cette nouvelle édition :
    Un chemin vers la détente et l'apaisement

    Découvrir : Objectif Bien-Être 2017 - 2018
  • Déterminante Santé

    Article intéressant paru sur internet et qui interroge la pertinence de la toute puissance du médecin. J'apprécie la simplicité de l'argumentaire (la plupart du temps...) et je me dis qu'il y a moyen de travailler en bonne intelligence avec les médecins, en amont ou en complément de leur travail.

    Découvrir : Déterminante Santé
  • Les usages méconnus de l'eau (1) : les usages externes

    L'usage de l'eau pour faire de la santé est trop souvent relié à l'usage de la boisson ou à celle des cures thermales. En fait, ses usages sont multiples, simples et peu coûteux.

    Découvrir : Les usages méconnus de l'eau (1) : les usages...
  • Comprendre le cancer

    Le cancer est une maladie malheureusement de plus en plus courante. Elle n'est pas pour autant une fatalité, et bien des éléments de notre hygiène de vie sont des facteurs aggravants sur lesquels il est possible d'agir.

    Découvrir : Comprendre le cancer
  • Objectif Bien Être - Edition 2016 - 2017

    7 Ateliers : relaxation, exercice physiques, beauté pour s'accorder du temps à soi et cultiver son bien être au quotidien

    Découvrir : Objectif Bien Être - Edition 2016 - 2017

Dans le même thème

Isabelle JAMIN

Praticienne de Santé - Naturopathe
Accompagnante Psycho-Emotionnelle

Logo Naturabelle Naturabelle

Informations

Téléphone
06 64 87 29 90
 

Cabinet de consultation

Adresse
64 rue Jean Bernard
55000 BAR LE DUC
Meuse
Marne
Haute-Marne
Meurthe-et-Moselle

Plan - Accès

 
© Isabelle Jamin - Naturabelle - Naturopathe-iridologue ISUPNAT (Institut Supérieur de Naturopathie Paris) - Accompagnante Psycho-Emotionnelle et Développement Personnel (Qui je suis... / Mon parcours). Experte en nutrition, gestion de stress, hygiène de vie (vie personnelle et qualité de vie au travail), formée en micro-nutrition. Techniques de massage et relaxation.
Spécialisée dans la préparation, le suivi et la récupération sportive.
Conférencière grand public, entreprises et associations sportives. Rédactrice de contenus Internet pour des organismes professionnels de santé.
Cabinet facilement accessible depuis Bar-le-duc, Verdun, Commercy, Saint-Mihiel, Ligny-en-Barrois, Clermont-en-Argonne, Revigny-sur-Ornain, Sainte-Ménehould, Vitry-le-François, Saint-Dizier et Joinville